28 juin 2010

Carte citation fleurs

Si l'amour était ce que la rose est,Et si j'étais semblable à un pétale,Nos vies avanceraient ensemblePar temps triste ou riant.Algernon Charles Swinburne
Posté par moncoindetente à 08:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 juin 2010

La rose thé

La rose thé La plus délicate des rosesEst, à coup sûr, la rose-thé.Son bouton aux feuilles mi-closesDe carmin à peine est teinté. On dirait une rose blancheQu'aurait fait rougir de pudeur,En la lutinant sur la branche,Un papillon trop plein d'ardeur. Son tissu rose et diaphaneDe la chair a le velouté ;Auprès, tout incarnat se faneOu prend de la vulgarité. Comme un teint aristocratiqueNoircit les fronts bruns de soleil,De ses sœurs elle rend rustiqueLe coloris chaud et vermeil. Mais si votre main qui s'en joue,A quelque bal,... [Lire la suite]
Posté par moncoindetente à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 juin 2010

Citation Fleurs

Posté par moncoindetente à 21:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 juin 2010

Conte d'Andersen : Le papillon

Le papillon Le papillon veut se marier et , comme vous le pensez bien, il prétend choisir une fleur jolie entre toutes les fleurs.Elles sont en grand nombre et le choix dans une telle quantité est embarrassant. Le papillon vole tout droit vers les pâquerettes. C'est une petite fleur que les Français nomment aussi marguerite. Lorsque les amoureux arrachent ses feuilles, à chaque feuille arrachée ils demandent:- M'aime-t-il ou m'aime-t-elle un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout ? La réponse de la dernière feuille est la bonne.... [Lire la suite]
Posté par moncoindetente à 19:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
27 juin 2010

La tulipe

La tulipeMoi, je suis la tulipe, une fleur de Hollande ;Et telle est ma beauté, que l'avare FlamandPaye un de mes oignons plus cher qu'un diamant.Si mes fonds sont bien purs, si je suis droite et grande.Mon air est féodal, et, comme une YolandeDans sa jupe à longs plis étoffée amplement,Je porte des blasons peints sur mon vêtement,Gueule fascé d'argent, or avec pourpre en bande.Le jardiner divin a filé de ses doigtsLes rayons du soleil et la pourpre des roisPour me faire une robe à trame douce et fine.Nulle fleur du jardin... [Lire la suite]
Posté par moncoindetente à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 juin 2010

Que déjà je me lève...

Que déjà je me lève...Que déjà je me lève en ce matin d'étéSans regretter longtemps la nuit et le repos,Que déjà je me lèveEt que j'ai cette envie d'eau froidePour ma nuque et pour mon visage,Que je regarde avec envieL'abeille en grand travailEt que je la comprenne,Que déjà je me lève et voie le buis,Qui probablement travaille autant que l'abeille,Et que j'en sois content,Que je me sois levé au devant de la lumièreEt que je sache : la journée est à ouvrir,Déjà, c'est victoire.Guillevic
Posté par moncoindetente à 20:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 juin 2010

Cartes bon week-end

Bon week-end à tous mes visiteurs !
Posté par moncoindetente à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
25 juin 2010

La Pervenche

La PervenchePâle fleur, timide pervenche,Je sais la place où tu fleuris,Le gazon où ton front se penchePour humecter tes yeux flétris !C'est dans un sentier qui se cacheSous ses deux bords de noisetiers,Où pleut sur l'ombre qu'elle tacheLa neige des fleurs d'églantiers.L'ombre t'y voile, l'herbe égoutteLes perles de nos nuits d'été,Le rayon les boit goutte à goutteSur ton calice velouté.Une source tout près palpite,Où s'abreuve le merle noir ;Il y chante, et moi je méditeSouvent de l'aube jusqu'au soir.O fleur, que tu dirais de... [Lire la suite]
Posté par moncoindetente à 14:23 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
25 juin 2010

Gifs été tournesols

Quand l'idéal se déplace, il faut bien qu'on s'oriente différemment. Le tournesol reste fidèle au soleil.Vincent Van Gogh
Posté par moncoindetente à 08:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
25 juin 2010

La cigale

La cigaleLe soleil fendille la terre,Aucun bruit ne trouble les champs ;On entend plus les joyeux chantsDes oiseaux qui chantaient naguère.Tous par la chaleur assoupisSous les buissons se sont tapis.Seule une cigale est sur l'aire.Son ventre sonore se meurt ;Sur une gerbe elle est posée ;Seule elle n'est point épuiséePar l'astre à l'haleine de feu.Et la chanteuse infatigableJette dans l'air brûlant et bleuSa ritournelle interminable.Marcel Pagnol
Posté par moncoindetente à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]